Une vie politique riche en affaire

article publié le: 15 - 06 - 2018

La polyvalence, c’est l’une des qualités qui a toujours démarqué Jean-Charles Marchiani. Avec une carrière bien remplie où il est passé de poste en poste, et cela dans plusieurs domaines différents.

marchiani.jpg

Le moins que l’on puisse dire de cet homme politique c’est qu’il est bon à tout faire. Ses débuts dans un secteur des plus difficiles lui profèrent différentes connaissances qu’il a pu rassembler pendant plusieurs années et qui lui serviront tout au long de sa carrière professionnelle. Les exploits de cet homme aux multiples fonctions le conduit à être apprécié par beaucoup.

Un maître des affaires

Après huit années passées au sein des services secrets, Jean-Charles Marchiani est déterminé à changer complètement de direction pour se reconvertir dans un tout autre domaine. En se tournant vers le secteur privé, Marchiani a pu en effet mettre à profit les différentes études universitaires qu’il a suivies. Il commence alors une nouvelle carrière en devenant le responsable des relations syndical chez Peugeot. Un poste auquel il va rester plusieurs années avant de changer de société. Après des années de succès chez Peugeot, il décide d’intégrer Air France où il commence à un poste à haute responsabilité en tant que directeur des affaires juridiques. L’homme d’affaires va être ensuite muté à une filiale d’Air France pour prendre le poste de directeur général. Et c’est après ces 16 années dans le secteur du privé qu’il devient le secrétaire général de Groupe Méridien. Il fut également un temps où il est nommé conseiller du commerce extérieur de la France.

Jean-Charles Marchiani, un homme de l’Etat exemplaire

Depuis son plus jeune âge, Jean-Charles Marchiani est entré au service de la nation. Les services secrets l’ont notamment remarqué pendant son service militaire. Sa performance est telle que juste peu de temps après, il se retrouve au sein d’une branche de l’agence travaillant contre l’espionnage. Un service avec lequel il s’est engagé durant 15 ans. C’est peu de temps après qu’il se retrouve au service de Charles Pasqua, le ministre de l’Intérieur et en charge d’affaires délicates concernant la nation tout entière. En travaillant en étroite collaboration avec le ministre, Marchiani a su mettre à profit son talent de négociateur en s’occupant de toutes les affaires courantes et même des cas de prises d’otages où il a démontré ses capacités ce qui lui a rendu célèbre. C’est après le dernier mandat de Pasqua qu’il est devenu préfet du Var pour après se lancer dans une carrière de député. Il deviendra par la suite préfet hors cadre, pour tenter une fois de plus de se lancer dans les communales de Toulon. C’est en 2008 qu’il mit fin à sa carrière politique pour partir en retraite.    



Commentaire