Le bagad, une formation musicale typiquement bretonne

article publié le: 31 - 08 - 2017

Tout savoir sur le Bagad, la formation musicale bretonne

le bagad.jpg

Si vous êtes déjà allé en Bretagne, vous avez peut-être déjà croisé des bagadou, ces formations musicales traditionnellement composées de quatre pupitres : cornemuse écossaise, bombarde, caisse claire et percussion. Mais connaissez-vous leur histoire et leurs spécificités ?

Une formation musicale récente

Ces troupes musicales ont été créées à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, ce qui en fait une tradition somme toute récente. Elles s'inspirent du pipe band écossais, qui associe cornemuses et caisses claires écossaises, mais ont ajouté à cette base les bombardes. Toutefois, alors que les pipe bands ont une musique très structurée, ces formations de musique bretonne sont beaucoup plus libres. Les airs ont ainsi une très grande diversité, de même que les styles de jeu. Le rendu est en outre moins militaire, tandis que la présence d'un instrument supplémentaire au son doux crée un effet plus agréable à votre oreille. Les instruments de musique présents dans la formation ne sont d'ailleurs pas figés : certains groupes, afin de créer des sonorités nouvelles et originales, intègrent des percussions différentes, des hautbois, des clarinettes ou des violons.

Un large répertoire pour des compétitions très disputées

Cette formation musicale présente aujourd'hui un répertoire très riche, qui comprend aussi bien des airs à marcher que des mélodies et des danses. Le succès est au rendez-vous pour ces groupes bretons, et ils permettent de contribuer à la perpétuation et au renouvellement des traditions bretonnes. Savez-vous même qu'Alain Souchon a employé le Bagad de Lann-Bihoué pour le tube du même nom ?

Il existe en Bretagne une fédération qui les rassemble, la fédération B.A.S., Bodadeg ar Sonerion (Assemblée des Sonneurs). Souvent, ce sont des musiciens amateurs qui composent les groupes. Un responsable conduit chaque pupitre, l'ensemble est dirigé par un Penn Soner (littéralement chef sonneur), qui peut, outre le rôle de chef d'orchestre, être compositeur. Des concours ont régulièrement lieu, à l'issue desquels est établi un classement des bagadou en cinq catégories, de la meilleur à la moins performante. Les principaux bagadou de Bretagne, favoris chaque années aux titres de Champions de Bretagne sont : le Bagad Kemper (Quimper), le Bagad Cap Caval (Penmarc’h), la Kevrenn Alre (Auray) ou encore le Bagad de Vannes (célèbre depuis son apparition sur l’émission « Incroyables Talents » de M6).

Les instruments incontournables

La bombarde est un instrument de musique à vent de la famille des hautbois, dont celui qui en joue s'appelle un talabarder. L'instrument est constitué d’un fût percé de sept trous, et se termine par une embouchure évasée, le pavillon. D'un son clair et puissant, elle nécessite beaucoup de souffle. Sa tonalité est généralement en si bémol, sur deux octaves, mais cet instrument existe dans toutes les tonalités possibles, pour interpréter n'importe quel terroir.

La cornemuse que vous verrez dans ces formations est de type Great Highland Bagpipe (grande cornemuse d’Ecosse) et se compose de trois bourdons, d’une poche (réserve d’air), d’un sutell (embout pour gonfler la poche) et d’un levriad (aussi appelé chanter) sur lequel le joueur applique ses doigts pour interpréter les airs.

La caisse claire se compose aujourd'hui non plus d'une peau de bête mais d'une peau de plastique tressé, tendue sur un fût de bois et maintenue grâce à des vis. Aussi appelée nare drum, elle a un son très sec, très aigu et très puissant, qui dépend à la fois du réglage de ces timbres et de la frappe du batteur, appelé en breton le tambouliner.

Si vous souhaitez vous encore plus vous documenter sur l’origine des bagadou, n’hésitez pas à consulter la page Wikipedia dédiée à ce sujet (source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bagad) ou d’autres sites spécialisés dans la culture bagadou, tel que video-bagad.xyz. Ce dernier répond de manière détaillée à la question « Qu’est-ce qu’un bagad en Bretagne ».



Ne ratez pas d'autres articles dans la même thématique

Commentaire