Hommage à une icône de la comédie française

article publié le: 26 - 05 - 2016

Appartenant à la noblesse de Séville, l’acteur-comédien Louis de Funès est une icône de la comédie française. Il marquait l’image d’un « petit homme » à la fois sournois et amusant.

Appartenant à la noblesse de Séville, l’acteur-comédien Louis de Funès est une icône de la comédie française. Il marquait l’image d’un « petit homme » à la fois sournois et amusant. Ses films étaient connus parmi les plus grands titres « L’Aile ou la cuisse », « Gendarme de Saint-Tropez », «  La soupe au choux »… Mais son vrai succès réside dans les films «  « Le corniaud » et « La grande vadrouille ». Pour cette partie du blog, je tiens spécialement à rendre hommage à ce grand acteur du cinéma français mort le 27 janvier 1983.

Ses parcours dans la comédie française

Lorsqu’on évoque la taille de 1,64m, nous avons tout de suite le visage et la morphologie de Louis de Funès en tête. Il est né le 31 juillet 1974 à Courbevoie et entra dans l’univers de la comédie française après ses études au lycée Condorcet de Paris. À cette époque, il jouait de petits rôles, de simples figurations aussi bien dans un théâtre que sur le grand écran. Il jouait également des pièces de théâtre qui sont d'ailleurs repris par de jeunes comédiens à l'affiche théâtre, pièces contemporaines 2016. C’est en 1939 qu’il a su captiver l’attention des producteurs. Avec son tempérament de personnage nerveux, grimaçant et gesticulant de tous les côtés, il a commencé ses premières apparitions à Paris. En 1952, il tourna un film nommé «  La vie d’un honnête homme », mais aussi il jouait un second rôle à côté de Jean Gabin et Bourvil dans le film «  La Traversée de Paris ». Après ce début de reconnaissance, il fut qualifié comme l’une des vedettes de la comédie française et européenne les plus populaires des années 1960 et 1970. Ses plus grands succès furent également les films «  Le Grand restaurant », « ni vu ni connu » où il décroche le premier rôle ainsi que « Pouic-Pouic ».

Les grimaces qui déchirent

Louis de Funès, au tempérament sournois et provocateur, a su conquérir le cœur des téléspectateurs avec ses grimaces et ses gesticulations comiques. Il faisait rire, rien qu’en le voyant interpréter une « nonne » dans le film «  Le gendarme de Saint-Tropez ». Il incarnait la comédie française à lui seul, on ne se lasse jamais de voir un film de Louis de Funès, même rediffuser en boucle. Pour ses fans, son jeu d’acteur irascible, mais pas vraiment méchant ainsi que son personnage grimaçant et mimique fait de lui un comédien talentueux, unique en son genre et original.

La maladie de Louis de Funès

Après la sortie des films « Les aventures de Rabbi Jacob » et la « Folie des grandeurs », Louis de Funès a dû s’absenter du plateau à cause de ses problèmes de santé. En 1975, il a vécu deux infarctus presque fatals, cependant, grâce à son courage et à son dévouement, son cœur s’est stabilisé. Il a ensuite réalisé le tournage du film « L’Aile ou la cuisse » avec un jeune artiste français appelé Coluche. Après ses quelques mois de repos, il est appelé à jouer dans un film comédie intitulé « La soupe aux choux ». Ce long métrage montrait un acteur qui faisait toujours un nouveau numéro pour sortir du lot, Louis de Funès n’avait pas son égal dans le monde de la comédie française.

La mort soudaine de Louis de Funès

Ce grand acteur de renommée mondiale nous a quitté le 27 janvier 1983 d’une crise cardiaque. À la veille de sa mort dans la soirée, il informe à ses proches qu’il se sent très fatigué et s’excuse pour aller dormir. Il a ensuite fait une crise cardiaque et fut transféré aux urgences au Centre Hospitalier Universitaire de Nantes où il mourut à 20h30. Plus de 3000 personnes sont venues assister aux obsèques de cette star de la comédie française dans l’église Saint-Martin du Cellier.



Ne ratez pas d'autres articles dans la même thématique

Commentaire