Ces livres qui font réfléchir

article publié le: 23 - 04 - 2019

La particularité d’un livre se trouve dans le fait qu’il est une suite de réflexions, de questionnements et d’opinions sur tel ou tel aspect de la vie. Lorsqu’on lit un livre, la première question que nous devrions nous poser est de savoir en quoi ce livr

lire-livre-chrétien-ellecroit.com_.jpg

Lire pour lire est donc une perte de temps. Cette capacité à faire réfléchir n’est pas non plus réservée à un genre littéraire en particulier. Autant le peut un livre philosophique, autant le peut un livre comique !

Lisons, mais lisons utile !

S’il y a une chose de commun que partage toutes les civilisations de cette planète, c’est bien le livre, la lecture. La race humaine lit beaucoup. Et, chaque jour, de nouveaux livres viennent combler les espaces vides des rayons des bibliothèques du monde. L’homme lit un peu de tout. Des romans à l’eau de rose, aux pièces de théâtre, en passant par les recueils de poésie, les livres philosophiques, les livres spécialisés, etc., tout y passe sans jamais satisfaire pleinement l’appétit livresque vorace des hommes. Ils veulent savoir ce qui se passe de bien et de mal sur cette terre, connaître le pourquoi du comment. Ils veulent détenir la science infuse, s’informer, s’instruire, grandir tout simplement.

Dans tout ce grand ensemble que constitue la famille du livre, ils sont un certain nombre, très peu d’ailleurs, à avoir la prétention de soulever au niveau du lecteur de sérieuses questions existentielles, de fonctionnement du monde, de maîtrise de soi et de sa destinée, Ainsi, lorsque vous avez à cœur de changer le monde, lorsque vous avez envie de reprendre les rênes de votre vie, de reconstruire vos relations sociales, de réorienter votre vie professionnelle et bien d’autres choses, vous devez chercher à lire des livres qui vous font réfléchir et qui vont au-delà des considérations de types stylistiques et littéraires.

Ces livres qui nous font changer !

Dans cette section, nous allons évoquer le chef d’œuvre d’un célèbre écrivain américain, Francis Scott Fitzgerald. “Gastby le magnifique“. Cette œuvre dont la trame se situe dans les années 20, parle d’une époque faste où les nouveaux riches, vicieux croquent la vie à pleines dents. Sous fond d’une histoire d’amour superficielle, l’auteur retrace les efforts d’un homme à se construire un passé inexistant pour plaire à ses nouveaux amis et à sa nouvelle conquête. La fortune de Gatsby n’ayant pas de solides bases, il se retrouva en un rien de temps sans le sou et surtout sans “amis“.  Face à la mort, il se retrouva seul sans l’ombre d’un de ses nouveaux amis riches pour le soutenir ; ces derniers ne le voyant que comme un parvenu qui n’a pas sa place parmi eux. Sa désillusion fut totale. Ce fut trop tard mais il comprit le sens du mot amitié et comprit l’hypocrisie profonde d’un monde qui ne comprend que le langage de l’argent et du matériel et qui n’a que faire de votre personnalité et de vos talents.

Que dire de “L’Alchimiste“ de Paulo Coelho qui convie à se fixer des priorités dans la vie, à les entretenir jusqu’au bout et à savoir que tout est possible pour qui croit ? Nous finirons avec Don Miguel Ruiz, dans “la maîtrise de l’amour“, qui sublime l’amour au sens humain en le comparant à celui divin que les humains pourraient essayer de cultiver pour que notre terre devienne un havre de paix.

Tous ces livres et bien d’autres comme «La foire aux Vanités » de William Makepeace Thackeray font réfléchir les lecteurs qui se voient des défauts ou se reprochent des erreurs et essaient de les corriger pour faire un monde meilleur.



Commentaire