Art moderne, coulisse d’un tournage de film

article publié le: 13 - 09 - 2018

Lorsqu’un film qui est un art moderne nous déçoit, nous avons tendance à critiquer. De la plus petite faute au plus flagrante, nous nous précipitons à exprimer nos mécontentements

tournage-d-un-film-300x200.jpg

Lorsqu’un film qui est un art moderne  nous déçoit, nous avons tendance à critiquer. De la plus petite faute au plus flagrante, nous nous précipitons à exprimer nos mécontentements sans prendre en compte les vrais sentiments des réalisateurs. En effet, nous n’avons aucune idée des diverses difficultés qu’ils ont pu rencontrer durant le tournage. Toute l'actualité sur les films du moment à voir est à découvrir ici.Si nous prenons en considération le fait qu’il n’est pas facile de tourner un film ou un short film, les coups de cœur de l’année, peut être que nous pourrions voir le long métrage d’une autre manière. Dans cette partie du blog, je tiens à vous partager les différentes missions de chaque personnel trouvé sur le tournage d’un film, cet art moderne qui attire tant de monde.

Le directeur de production, le pilier d’un art moderne

Il est en charge de l’organisation du tournage. Il n’est pas toujours sur le plateau, car il s’occupe de préparer les journées et de gérer la paperasse. Il est également en charge du budget film. Il est assisté par des chargés de production et des assistants de production. Sur les tournages autoproduits, c’est généralement le réalisateur qui s’occupe de la production, ce n’est pas facile de gérer artistique et logistique.

Le réalisateur, l’architecte d’un art moderne

Le réalisateur s’occupe de la partie artistique du tournage. Il met en scène en travaillant avec le chef opérateur pour le cadre et la lumière, et les comédiens pour la direction d’acteurs. Mis à part le chef opérateur, le cadreur, l’ingénieur son et surtout l’assistant-réalisateur, il n’est pas spécialement en contact avec le reste de l’équipe et ne doit pas être gêné avec les problèmes logistiques ou autres de chacun. Évidemment, sur les tournages amateurs voir semi professionnels, il n’est pas rare que le réalisateur soit aussi producteur. Par conséquent, l’organisation et la logistique du tournage dans son ensemble lui incombent.

L’assistant-réalisateur

C’est celui qui s’occupe de l’organisation du tournage lors de la réalisation de cet art moderne qu’est le film, il doit faire respecter les horaires, connaître le découpage technique et l’ordre des séquences sur le bout des doigts. Il manage tous les autres membres de l’équipe, n’hésitant pas à parler fort sur le plateau pour donner ses directives. En cas de problème important, c’est lui qu’on doit aller voir et non le réalisateur. L’assistant-réalisateur peut être aidé d’un second et d’un troisième assistant en fonction de l’ampleur du tournage.

Le scripte

Le scripte, qui est également en charge du script doit noter les informations de la prise pour faciliter ensuite le travail du monteur en postproduction. Il s’occupe également des raccords et surveille que les plans de chaque séquence soient en accord les uns avec les autres à tous les niveaux (vêtements, postures, etc.).

Le chef opérateur

Le chef opérateur est le maître des arts et lumières sur le plateau. Il s’occupe de créer ou de retravailler la lumière sur le tournage, il a normalement déjà eu connaissance des lieux en pré-production et a une idée le jour du tournage de la lumière qu’il veut. Il travaille en étroite collaboration avec le chef électricien et son équipe pour l’installation du matériel-lumière.

Le cadreur

Le cadreur travaille avec le réalisateur et le chef opérateur. Que ce soit pour un short films ou un long métrage, sa fonction est de cadrer avec la caméra les plans du tournage. Ce n’est pas lui qui s’occupe du montage et du réglage de la caméra, mais l’assistant-opérateur. À noter qu’il est très fréquent que le chef opérateur et le cadreur soient une seule et même personne.

Le chef opérateur son

Le chef opérateur son ou ingénieur du son opère dans la prise de son direct sur le plateau. C’est celui qui choisit les micros qu’il utilisera durant la prise et qui manipulera l’enregistreur et la mixette ainsi que du music streaming. Le chef opérateur son est entouré généralement d’assistants son.

Le perchman

Le perchman est le cadreur du son. Il manipule la perche sur laquelle est fixé le micro. Il enregistre le son de la manière la plus claire possible.



Ne ratez pas d'autres articles dans la même thématique

Commentaire